Pour répondre aux journalistes, faites un sandwich !

Créer un message à la fois convainquant et irréfutable

C’est peut-être la méthode la plus utile à connaitre lorsque l’on doit répondre aux questions des journalistes : la réponse sandwich ! Cette technique bien plus sérieuse qu’elle n’en a l’air qui va vous permettre de maitriser l’angle de votre interview, d’apporter les preuves ou les exemples nécessaires et de vous assurer que le journaliste et donc les lecteurs/auditeurs retiendront votre message clé.

En quoi consiste la méthode sandwich ?

La méthode dite du sandwich consiste à structurer sa réponse ainsi :

  • Pain : délivrez votre message clé
  • Garniture : apportez toutes les preuves, chiffres ou exemples nécessaires
  • Pain : répétez votre message clé

Maîtrisez l’interview, maîtrisez votre message

Tout journaliste a besoin d’un angle pour aborder un sujet, si vous construisez vos réponses selon cette technique, vous maîtrisez l’angle de l’information et gardez la maîtrise de votre message. En fournissant suffisant de ‘’preuves’’ (chiffres, exemples, etc.) vous vous assurez de satisfaire la ‘’faim’’ d’information du journaliste. Enfin, le fait de refermer la question en répétant votre message clé est une manière de ‘’boucler la boucle’’ de façon clair et cohérente, ainsi le journaliste n’aura pas d’autres questions à ajouter… Vous maîtrisez donc ainsi l’angle de l’interview et son timing, puisque vous clôturez le sujet !

Besoin d’un exemple ?

Patrick Pouyanné, DG de Total sur France Info, 2 Fev 2017

 

Vous avez travaillé avec François Fillon il y a une vingtaine d’année, vous étiez son directeur de cabinet, il est toujours au cœur d’une enquête, il se défend, ma question est simple est-ce que vous le soutenez ?

« Je suis chef d’entreprise, je ne fais pas de politique, et je vote pour Total. J’ai déjà répondu ça. Maintenant permettez-moi, puisqu’effectivement vous l’avez rappelé je connais François Fillon et donc je dirai dans ces circonstances actuelles, j’ai bien sûr une pensée pour lui et pour sa famille. (…) je n’ai pas à me prononcer sur ce débat, je ne suis pas venu pour répondre à ces questions-là, je suis chef d’entreprise, je vote pour Total, mais je le connais personnellement et j’ai une pensée pour lui. »

==> La question était attendue et le message préparé est concis, clair, efficace. Encore un exemple de message clé (voir article clarifier son message) sous forme lapidaire (je vote pour Total) qui résume très bien la posture et clôt le sujet.

Vous aimez cet article ?

Nous proposons du coaching et des formations individuelles et en groupe pour aider les managers et dirigeants à développer leur communication interpersonnelle et affirmer leur leadership.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous y êtes presque... 50%

A quelle adresse devons-nous vous envoyer le test ?

  • Votre adresse mail est en sécurité. Nous n'envoyons aucun spam.
Vous y êtes presque... 50%

A quelle adresse devons-nous vous envoyer le test ?

  • Votre adresse mail est en sécurité. Nous n'envoyons aucun spam.