Comment commencer et finir un discours ?

C’est l’angoisse de la page blanche et l’envie de s’improviser tout d’un coup grand orateur en faisant rire ou applaudir la salle… Chaque chose en son temps ! Les techniques de rhétoriques existent et vous donneront un coup de pouce, mais surtout pensez à une chose, ce qui compte avant tout c’est que vous soyez vous-même, le plus authentique possible.

Maintenant que cela est dit, alors, comment commencer et finir son discours ? Et bien surtout ne commencez pas par votre introduction ! (Voir note article sur comment rédiger son discours ?) C’est à la fin, une fois votre discours écrit, que vous serez en mesure de finaliser les deux moments forts de votre présentation que sont la conclusion et l’introduction…

 

3 techniques pour ouvrir son discours

 

Vous avez 30 secondes pour faire bonne impression et capter l’attention de votre audience. Pour commencer, prenez le temps d’être vraiment présent : si on vous applaudit, attendez la fin des applaudissements, et dans tous les cas, attendez que le silence s’installe pour commencer à parler. Profitez de ce temps pour regarder et sourire à votre audience : c’est une conversation avec elle que vous allez démarrer, alors il est important qu’elle vous écoute !

Ensuite, cherchez le moyen d’installer une interaction : certains s’amusent à chauffer la salle mais toutes les situations ne s’y prêtent pas… le plus souvent, c’est le début de votre discours qui va vous permettre de capter l’attention de votre audience, aussi l’idée est de trouver une entrée en matière qui marque les esprits, en voici 3 exemples :

 

1-Une histoire personnelle

Dans une conversation, on commence parfois par raconter une histoire vécue avant d’en élargir le sujet, pour un discours le principe peut être le même, en voici des exemples :

Ex : Kevin Finel, Ça donnerait quoi si on donnait des cours de cerveau ?

 

 

2-Une question qui nous interpelle

L’introduction répond à deux objectifs, capter l’attention de votre audience et lui dire… ce que vous allez lui dire ! Une autre méthode pour amener votre sujet peut être de poser une question à votre audience, une question qui l’étonne et lui donne envie d’écouter la suite, comme ici :

Ex : Larry Smith, Why you are going to fail to have a great career

 

 

3-Un fait, une statistique ou un chiffre qui étonne

Enfin, une troisième technique peut être directement liée à votre sujet, une statistique choquante, un chiffre qui en dit long, un fait sourcé qui surprend, regardez :

Ex : Jamie Oliver : teach every child about food

 

 

3 techniques pour finir son discours

 

On retiendra peut-être le début de votre discours, mais on retiendra certainement la fin, ces dernières secondes sont peut-être les plus importantes après celles de l’entrée en matière et détermine l’impression finale que vous allez laisser.

Alors, comme pour l’introduction, l’idée est d’essayer de marquer les esprits, dans la continuité de votre message clé. Une dernière fois, répéter ce message principal à travers peut-être une incitation à l’action, à travers une dernière question pour laisser l’audience réfléchir, à travers encore une citation inspirante ou que vous allez vous approprier pour l’adapter à votre idée.

Vous trouverez ci-dessous 3 exemples de ces techniques pour conclure :

 

1-Inciter à l’action

C’était l’objectif même de votre discours, inciter votre audience à passer à l’action ? Alors c’est le moment de le faire, vous pouvez l’interpellez directement, comme le fait ici Leslie Morgan Steiner.

Ex : Leslie Morgan Steiner, Pourquoi les victimes de violence conjugale ne partent pas ?

 

 

2-Faire réfléchir par une question

La méthode est particulièrement adaptée si vous avez la fibre philosophique, car encore une fois, l’important est d’être authentique et de trouver les techniques qui conviennent à votre style.

Ex : Pierre Rhabi, il y a-t-il une vie avant la mort ?

 

 

3-Une citation inspirante

C’est un grand classique, et c’est encore mieux si vous vous appropriez cette citation pour l’expliciter et pourquoi pas aussi, la modifier légèrement en le disant pour l’adapter à votre message clé comme le fait ici Bruno Hourst avec une citation de Mandela, qui fait suite à deux appels à l’action :

Ex : Bruno Hourst, Les intelligences multiples

 

 

Vous aimez cet article ?

Nous proposons du coaching et des formations individuelles et en groupe pour aider les managers et dirigeants à développer leur communication interpersonnelle et affirmer leur leadership.
Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur pinterest
Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous y êtes presque... 50%

A quelle adresse devons-nous vous envoyer le test ?

  • Votre adresse mail est en sécurité. Nous n'envoyons aucun spam.
Vous y êtes presque... 50%

A quelle adresse devons-nous vous envoyer le test ?

  • Votre adresse mail est en sécurité. Nous n'envoyons aucun spam.